12/02/2008

Conditions Spécifiques dans les Hautes Latitudes.

 Sommaire des conditions spécifiques liées à la navigation polaire.  

  • Etés courts et frais, hivers longs et froids.
  • Longes périodes de jour en été, et de nuit en hiver.
  • Basses températures ambiantes.
  • Mers couvertes de glaces.
  • Gel des superstructures, stabilité du navire réduite.
  • Blizzards fréquents chargés de neige.
  • Périodes de grande visibilité alternant avec de brouillards fréquents.
  • « whiteout » : impossibilité de distinguer l’horizon par suite de la réflexion de la lumière entre le ciel nuageux et de grandes étendues de glaces. Disparition des contrastes.
  • Mouvement diurne quasi horizontal des astres.
  • Réfraction importante, faux horizons.
  • Effets de mirages divers.
  • Faible directivité horizontale du magnétisme terrestre. Compas magnétique inutilisable.
  • Violentes tempêtes magnétiques.
  • Propagation des ondes radio incertaines.
  • Importante activité aurorale.
  • Air sec. Electricité statique élevée.
  • Cartographie incomplète et peu sûre.
  • Convergence rapide des méridiens.
  • Absence d’aides à la navigation.
  • Altérations soudaines et violentes des conditions météorologiques. (Antarctique).
  •  

09/12/2007

La perte de la station Roi Baudouin: un tabou?

La station polaire Roi Baudouin a été érigée en Antarctique par une expédition commandée par Gaston de Gerlache en 1956.

La station et son contenu ont été perdus par suite de la méconnaissance d'une loi physique élémentaire qui stipule qu'une pression exercée sur la glace abaisse son point de congélation.

Ainsi, le poids de la station a fait fondre la glace en-dessous de celle-ci et progressivement la station s'est enfoncée jusqu'à disparaître de la surface.

Le contribuable suppose qu'une telle expédition est l'oeuvre de spécialistes. Il remarque avec regret que ce n'est pas le cas !